Le Conseil fédéral et le parlement veulent un changement de système historique : les entreprises privées doivent à l'avenir délivrer le passeport numérique suisse (e-ID) et gérer des données privées sensibles. Le bureau des passeports de l'État sera remplacé par de grandes banques, des compagnies d'assurance et des entreprises proches de l'État.

L'e-ID est l'une des décisions les plus importantes de la politique démocratique il s'agit de l'identité officielle des citoyens et citoyennes suisses. Les contrats, les transactions financières, les informations sur la santé et les services administratifs, tels que les déclarations d’impôts ou les décisions politiques, seront désormais traités numériquement à l'aide d'une e-ID.

Un sondage représentatif montre que 87% de la population veulent obtenir un passeport numérique de l'État. Au lieu de tenir compte de la volonté de la population, avec la privatisation de l'e-ID, le gouvernement fédéral et le parlement se désengagent d’une tâche centrale de l'État. Nous avons mené un référendum contre cette décision ! Merci de votre soutien.

Le référendum contre le passeport numérique a abouti. Il a été déposé le 16 janvier 2020 à la Chancellerie fédérale. 

Plus d'information

10. jan 2020