08.06.2022
Après avoir imposé sans planification leur plan d'augmentation des dépenses militaires à hauteur de plusieurs milliards, les partis de droite réduisent à nouveau massivement la marge de manœuvre de la Confédération pour plusieurs années. La décision du Conseil national de rembourser les dettes liées au coronavirus entraînera des économies inquiétantes dans la coopération internationale, l’éducation, les services publics et les assurances sociales. Continuer
25.05.2022
La guerre d'agression de Poutine en Ukraine est en partie financée depuis la Suisse. Pour empêcher cela, le PS demande depuis plusieurs semaines la mise en place d'une task force chargée d'examiner la place financière suisse et les structures de fortune des oligarques proches du Kremlin. Il a obtenu à cet effet une session extraordinaire au Parlement lors de la prochaine session d'été. Il est dès lors absolument incompréhensible que le Conseil fédéral rejette la demande de création d’une telle task force. Car la Suisse, en tant que place commerciale et financière centrale, dispose d'un levier énorme pour couper les flux qui financent la guerre et l’encouragent. Il est grand temps d’arrêter de détourner le regard de cette réalité. Continuer
23.02.2022
L'engagement du PS Suisse dans le cadre des révélations #SwissSecrets commence à porter ses fruits : à la demande du PS, la Commission de l'économie du Conseil national (CER-N) a décidé aujourd'hui d'aborder le thème de la « liberté de la presse dans les questions relatives à la place financière » et d'organiser des auditions à ce sujet. Il est désormais essentiel que des mesures concrètes soient prises. Les données divulguées doivent être transmises à la Confédération afin que la lumière soit faite sur ce scandale. Continuer
24.06.2021
Chères et chers représentant-e-s des médias, La fin de la pandémie est à peine en vue et les plus grands profiteurs de la crise pillent déjà les caisses de l'État : la majorité de droite du Parlement et du Conseil fédéral veut supprimer progressivement le droit de timbre, offrant ainsi des millia Continuer
13.02.2019
Trois milliards de francs – En 2018, le bouclement des comptes de la Confédération se conclut une fois de plus par un excédent colossal. Cette somme peut en réjouir certains, mais elle ne traduit en réalité qu’une succession de mauvais calculs et de défaillances du système. Chaque année, la gestion des finances publiques est critiquée afin de justifier de nouvelles économies, soi-disant nécessaires en vertu du frein à l’endettement. Au final, c’est un excédent d’un milliard de francs qui est affecté de façon improductive à la réduction de la dette au lieu d’être investi dans des projets ambitieux de service public. Continuer
15.11.2018
Le 7 décembre, Susanne Leutenegger Oberholzer, conseillère nationale (BL), quittera ses fonctions politiques au Conseil national. Son départ représente une grande perte pour le PS ainsi que pour la politique suisse en général. « Susanne Leutenegger Oberholzer est une grande dame de la politique suisse », a déclaré Christian Levrat, président du PS Suisse. « Depuis des décennies, elle s'investit corps et âme pour rendre la Suisse plus juste et plus sociale ». Continuer
09.11.2018
Malgré des excédents qui se chiffrent en milliards au niveau fédéral, la majorité de droite s'en tient à son idéologie du démantèlement de l'État. Pour eux, le budget fédéral est un réservoir de cadeaux pour leur clientèle et le bien commun est négligé. Le PS exige que les fonds disponibles soient enfin utilisés de manière productive au profit de la population. Continuer
18.09.2018
La majorité bourgeoise du Conseil national n’a rien appris de la crise financière : elle veut que les entreprises puissent déduire de leurs impôts, sous certaines conditions, les amendes et pénalités étrangères. Le PS ne tolère pas cette vision et exige que le Parlement corrige cette décision. Il serait pervers que les entreprises soient fiscalement récompensées pour leur mauvaise conduite, par des baisses d’impôts et que la population doive en payer le prix. Continuer
15.11.2017
Le virage à droite du parlement lors des élections fédérales de 2015 se manifeste tout particulièrement à l’occasion des débats budgétaires : l’on se montre généreux envers l’armée, l’agriculture ou les routes et l’on économise dans les domaines du social, de la coopération internationale et du service public. Le projet de budget 2018 de la Commission des finances du Conseil national (CDF-N) s’inscrit parfaitement dans cette logique : des coupes sont prévues dans les domaines de la solidarité internationale, des transports publics, de la culture ainsi que du personnel de la Confédération. Continuer
25.10.2017
Le Département fédéral des finances s’est à nouveau trompé dans ses calculs. Selon la projection publiée aujourd’hui, le budget 2017 de la Confédération devrait se clôturer avec plus d’un milliard supplémentaire aux pronostics. Le PS exige en conséquence que les coupes prévues dans le budget 2018 au niveau du personnel, de la formation et de la coopération au développement soient écartées. Les excédents doivent être utilisés pour le financement de l’AVS au lieu d’être dispersés de manière improductive dans la réduction de la dette. Continuer

Pages