21.06.2018
Le projet de la nouvelle loi sur les médias électroniques montre que la crise des médias n'a pas épargné le Conseil fédéral. « L'expansion de la promotion directe et indirecte du journalisme ainsi que la création d'une commission indépendante des médias sont conformes aux exigences de longue date du PS et doivent être saluées », a déclaré Jacques-André Maire, conseiller national (NE). Malheureusement, le Conseil fédéral ne parvient pas à mettre l'accent sur le renforcement urgent de la démocratie journalistique. Continuer
07.06.2018
Comme l'a annoncé Tamedia aujourd'hui, le groupe privé arrêtera d'éditer le journal « Le Matin » dans son format papier. Cela démontre, une fois de plus, le poison qu'est la pensée du pur profit pour la diversité des médias en Suisse. En Suisse romande en particulier, ce nouveau démantèlement se révèle dévastateur dans un paysage médiatique diversifié et de qualité. Cette situation dramatique ne fait qu'appuyer la demande urgente du PS Suisse visant à créer des possibilités de soutien à la presse écrite dans la nouvelle loi sur les médias. Continuer
18.04.2018
La concentration, la rentabilité, ainsi que les disparitions de places de travail dans le secteur médiatique, ont été l’un des thèmes politiques dominants dans la vie publique de ces derniers mois. Après la suppression massive de postes de travail au sein de l’ATS, la mainmise de Tamedia sur la Basler Zeitung (BaZ) en est l’exemple le plus récent. La Commission de la concurrence (COMCO) se réfugie, à l’instar du Conseil fédéral, derrière le fallacieux prétexte du « libre marché » pour justifier son inaction. Tous deux préfèrent fermer les yeux sur la lente disparition de la diversité médiatique, tout particulièrement au niveau local – ce qui représente une menace, et non des moindres, pour notre démocratie ! Continuer
06.03.2018
Au cours des derniers mois, la menace sur la diversité médiatique en Suisse s’est encore renforcée : suppressions de postes à l’ATS, regroupement de différentes rédactions et rachat de titres par Christoph Blocher. Avec le clair rejet de l’initiative « No Billag », la population a confirmé son attachement à un service public fort et diversifié. Continuer
23.01.2018
Le PS est préoccupé par le démantèlement de l’agence d’information ATS. Les licenciements et les mesures de suppression sont la conséquence directe de la course au rendement à tout prix des grandes maisons d’édition. La situation risque de s’empirer encore avec la fusion de l’ATS et de Keystone. Le PS demande au Conseil fédéral de sauver le service public fourni par l’ATS. La Confédération ne doit pas subventionner indirectement les grandes maisons d’édition mais fixer les conditions-cadres pour un journalisme de qualité. Au besoin, à l’aide d’une agence d’information à but non lucratif. Continuer
18.10.2017 | Überparteiliches Komitee «Nein zu No Billag»
Le Conseil fédéral a fixé aujourd'hui à 365 francs suisses par an, dès 2019, la redevance annuelle pour la radio et la télévision. Cela correspond à 1 franc par jour et par ménage pour le service public médiatique, soit une baisse de 20 % par rapport à aujourd’hui. Le large comité interpartis « Non à No Billag » salue la baisse de la redevance et l’allègement financier pour les ménages et l’économie. Dans le même temps, le comité s’engagera avec force contre l’initiative No Billag qui sera soumise au vote populaire le 4 mars 2018. Cette initiative est une attaque contre la diversité régionale et linguistique en Suisse. Continuer
12.09.2017
Le PS refuse l’initiative « No-Billag », tout comme le contre-projet issu des rangs de l’UDC. Les deux ont pour objectif le démantèlement de la SSR. C’est une nouvelle attaque contre le pluralisme des médias, après que des maisons de presse privées ont récemment supprimé des postes, fusionné des rédactions et rayé des titres. La sphère publique démocratique est tributaire d’un service public de presse et d’un quatrième pouvoir fort, dans toutes les parties et régions linguistiques du pays. Pour mener à bien cette tâche, la SSR a besoin de moyens adéquats. Continuer
11.04.2017
Les consommatrices et les consommateurs doivent recevoir en retour l’injuste surtaxe de la TVA d’un montant total de 170 millions de francs de Billag. Aujourd’hui, la commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) a accepté une demande déposée par le PS. Continuer
07.03.2017
La pensée du rendement maximum, la réduction du nombre de journalistes et la suppression de titres de presse mettent en danger le pluralisme médiatique en Suisse. C’est pourquoi le Groupe socialiste aux Chambres fédérales plaide pour le passage d’une aide indirecte de la presse à des subventions directes, garantissant l’autonomie et l’indépendance de tous les médias. L’initiative « No Billag », qui vise à briser la SSR, est rejetée par le Groupe PS. Continuer
01.03.2017
La fin de « L’Hebdo », magazine de référence en Suisse romande, était le dernier coup de semonce à l’encontre du pluralisme et de la diversité de la presse suisse. Depuis plusieurs années, une préoccupante tendance à la concentration des titres de presse et à la réduction des places de travail est observée. C’est pourquoi le Groupe socialiste appelle le Conseil fédéral à répondre urgemment aux questions qu’il lui a adressées, en particulier en ce qui concerne le financement pérenne d’un journalisme de qualité pour les générations futures. Continuer

Pages