L’acceptation claire de l’extension de la norme pénale antiracisme, initiée par le PS, est un OUI en faveur d’une Suisse ouverte et pacifiste. Ce projet de loi doit maintenant être mis en œuvre rapidement et de façon efficace. La prochaine étape exigée par le PS est l’interdiction des appels à la haine et à la discrimination en raison de l’identité de genre, afin que les personnes transgenres bénéficient aussi de la protection pénale dont elles ont urgemment besoin. Continuer
07.01.2020
En Suisse, les loyers sont 40 % trop élevés par rapport aux directives légales. C'est scandaleux, anticonstitutionnel, et surtout préjudiciable à l'économie nationale : le pouvoir d’achat des locataires subit un manque à gagner annuel de 14 milliards de francs suisses. Les sociétés immobilières sont responsables de la hausse rapide des loyers : elles recherchent des profits toujours plus élevés et ne respectent pas la loi, qui autorise actuellement un rendement maximum de 2 pour cent. Continuer
30.11.2019
Nulle et nul ne doit faire l’objet d’une discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. C’est pourquoi l’Assemblée des délégué-e-s du PS Suisse a soutenu à l’unanimité l’extension de la norme pénale antiraciste aux personnes homosexuelles et bisexuelles. Aujourd’hui à Berne, le PS a également décidé de recommander le OUI à l’initiative populaire « davantage de logements abordables ». Le président du PS Suisse, Christian Levrat, s’est aussi adressé aux délégué-e-s dans le cadre d’une première analyse des résultats des élections du 20 octobre. Il a souligné le potentiel de la nouvelle législature grâce au parlement suisse le plus progressiste depuis des décennies. Continuer
20.06.2019
La majorité bourgeoise au Conseil national attaque de front les droits des locataires en Suisse. En effet, elle augmente le rendement des investisseurs immobiliers, mettant ainsi à mal la protection des locataires. Le PS condamne fermement cette décision du Conseil national. Continuer
24.10.2018
La majorité de droite de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) laisse, une fois de plus, les assuré-e-s et les locataires de côté : elle soutient la révision partielle de la loi sur le contrat d’assurance (LCA), dictée par le lobby des assurances. Ce projet torpille la protection des consommatrices et consommateurs et permet aux assurances, par exemple, de modifier unilatéralement leurs conditions d’assurance. Elle recommande également le rejet de l’initiative pour davantage de logements abordables. Elle ne soutient même pas le contre-projet indirect proposé par le Conseil fédéral, à savoir l’augmentation du fond pour la construction de logements sociaux. Le PS critique vivement ces décisions. Continuer
26.06.2017
La majorité de droite de la Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) entend restreindre drastiquement le droit des locataires à contester les augmentations exagérées de loyer. Seuls ceux qui pourront démontrer une « situation d’urgence personnelle ou familiale » auront encore la possibilité de contester une hausse de loyer exagérée. Selon les vœux du PLR, de l’UDC et du PDC, tous les autres locataires n’auront qu’à se laisser noyer sous les augmentations. Continuer
13.05.2016
Comme si elle avait encore besoin de prouver qu’elle était éloignée des citoyennes et citoyens, la majorité de droite a rejeté aujourd’hui à la commission juridique du Conseil national (CJ-N) la formule obligatoire de protection. Avec cette petite réforme, lors d’un changement de locataire, l’ancien loyer devait être obligatoirement rendu public. Selon Rebecca Ruiz (VD) « Il s’agit simplement d’un peu plus de transparence. Lorsque l’on loue nouvellement un appartement, on devrait pouvoir savoir ce que les locataires précédents payaient, afin d’éviter de se faire avoir. Mais même une telle réforme, qui ne demande pourtant pas grand-chose, va trop loin pour la droite. » Continuer
27.05.2015
Le PS se réjouit que le Conseil fédéral ait pris une première mesure afin de ralentir la hausse des loyers, avec l'introduction d’une formule obligatoire de protection. Toutefois, l'obligation de faire figurer l’ancien loyer sur le bail n’est qu’une goutte d’eau dans l'océan. « Seule une véritable politique du logement permet d’obtenir plus d’habitations et de locaux commerciaux à des prix abordables », souligne le conseiller national (VD) Jean Christophe Schwaab. « Concrètement, cela signifie qu’il faut défendre l'expansion du logement public, une politique ciblée en matière de zones de construction et le renforcement de la protection des locataires ». Continuer
La spéculation et la cupidité débouchent sur des loyers toujours plus élevés. Pour créer des logements abordables pour toutes et tous, il faut contrôler les prix des terrains et promouvoir les habitations à caractère social. Le sol national est un bien précieux et limité. Continuer
Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui des mesures visant à améliorer la transparence dans le marché du logement. Le Gouvernement reconnaît ainsi l’urgence signalée depuis plusieurs mois par le PS dans ce domaine. Continuer