12.12.2019
Les gens qui ont travaillé durement toute leur vie ont droit à la reconnaissance de leur vie professionnelle. La prestation transitoire est justement destinée à renforcer la sécurité sociale des chômeurs et chômeuses âgé-e-s arrivé-e-s en fin de droit. Le Conseil des États veut maintenant réduire massivement cette prestation. Il souhaite qu'elle ne soit octroyée que jusqu’à l’arrivée de l’âge de la pré-retraite, au lieu de l’âge ordinaire de la retraite. Cette atteinte au compromis important consenti par les partenaires sociaux est inacceptable. Continuer
28.08.2019
Les partis de droite UDC, PLR et VL veulent « réformer » l’AVS en coupant purement et simplement dans les prestations. Il est inacceptable que la Chambre haute veuille également relever l’âge de la retraite des femmes dans le cadre de cette réforme, d’autant plus que les compensations prévues sont loin d’être suffisantes. Pour le PS, il n’est pas question que les femmes paient seules la facture de cette réforme de l’AVS. Continuer
03.07.2019
Le Conseil fédéral fait la sourde oreille face aux revendications de la rue : trois semaines seulement après la grève des femmes, la majorité de droite au Conseil fédéral veut augmenter l'âge de la retraite des femmes à 65 ans. Pourtant, celles-ci gagnent encore et toujours moins que les hommes. Elles ont par conséquent des rentes nettement plus basses. Il est inacceptable que les femmes soient les seules à payer les coûts de la réforme de l'AVS. Puisque les mesures compensatoires prévues sont loin d'être suffisantes, le PS rejette la réforme AVS du Conseil fédéral sous sa forme actuelle. Continuer
15.05.2019
Selon le Conseil fédéral, les chômeurs et chômeuses âgés en fin de droit, n'ayant pas encore droit à une rente AVS, devraient recevoir une rente-pont. Le PS suisse se félicite que le gouvernement prenne des mesures pour protéger enfin les travailleurs/euses âgés, afin de contrer « l'initiative de limitation » de l’UDC et d’atténuer ainsi l’impact social de la libre circulation des personnes. Toutefois, de nombreuses femmes, et en particulier les travailleuses à temps partiel, risquent de ne pas pouvoir prétendre à une rente-pont, en raison des revenus minimums proposés par le Conseil fédéral. Le PS appelle donc à de nouvelles mesures, détaillées dans son papier de position « Emploi et formation pour toutes et tous ». Continuer