29.05.2020
Les résultats récents de votations dans plusieurs cantons sur la transparence en politique ainsi que de nombreux sondages le montrent clairement : la population souhaite que lumière soit faite sur le financement opaque du monde politique. Le comité de l’initiative sur la transparence, au niveau national, est d’autant plus déçu par l’affaiblissement massif du contre-projet indirect du Conseil des États, opéré par la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N). La majorité de la Commission se moque éperdument des clairs signaux lancés par la population. Continuer
L’acceptation claire de l’extension de la norme pénale antiracisme, initiée par le PS, est un OUI en faveur d’une Suisse ouverte et pacifiste. Ce projet de loi doit maintenant être mis en œuvre rapidement et de façon efficace. La prochaine étape exigée par le PS est l’interdiction des appels à la haine et à la discrimination en raison de l’identité de genre, afin que les personnes transgenres bénéficient aussi de la protection pénale dont elles ont urgemment besoin. Continuer
16.12.2019
Selon de nombreux sondages, les deux tiers de la population suisse souhaitent plus de transparence en politique. Le rejet aujourd’hui, de l’initiative populaire « Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » par le Conseil des États, en est d’autant plus décevant. Le PS salue tout même le soutien apporté à un contre-projet indirect, mais celui-ci reste malheureusement insuffisant en matière de valeurs seuils, de mécanismes de contrôles efficaces et de sanctions. Il appartient maintenant au Conseil national nouvellement élu de corriger ces défauts. Continuer
25.10.2019
Dans un pays comme la Suisse, les dons conséquents ne peuvent pas continuer à être versés en toute opacité. C'est pourquoi il est décevant que la Commission des institutions politiques du Conseil des États (CIP-E) recommande le rejet de l'initiative populaire «  Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique », bien que celle-ci soit modérée. Il faut cependant saluer la décision de la CIP-E de soutenir un contre-projet indirect à l'initiative. Toutefois, cette proposition ne va pas assez loin et doit donc être améliorée par le Conseil des États. Continuer
18.06.2019
La majorité de droite est contre la transparence du lobbyisme au Palais fédéral. Elle ne soutient pas la proposition visant à mettre en œuvre l’initiative parlementaire de Didier Berberat, conseiller aux États (NE), qui avait déjà été fortement affaiblie par le Conseil des États. Ce projet de loi prévoit certaines obligations de divulgation pour les lobbyistes au Palais fédéral. Par cette décision décevante, le Conseil national méprise la volonté populaire. Les enquêtes montrent que deux tiers des personnes interrogées souhaitent plus de transparence en politique. Continuer
24.05.2019
Des enquêtes montrent que deux tiers de la population suisse souhaitent plus de transparence en politique. Toutefois, les groupes d’intérêts au Parlement fédéral ne devraient pas devenir plus transparents si on s’en tient à l’avis de la majorité bourgeoise dominant la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N). La commission n'est même pas d'accord avec la proposition, déjà fortement affaiblie par le Conseil des États, qui demande la mise en œuvre de l’initiative parlementaire de Didier Berberat, conseiller aux États (NE). Ce projet de loi prévoit certaines obligations de divulgation pour les lobbyistes au Palais fédéral. Le PS Suisse est indigné et appelle le Conseil national à corriger cette décision scandaleuse lors de la session d'été. Continuer
07.05.2019
Dans une démocratie directe comme la Suisse, comptant autant de votations et d’élections, le financement opaque de la politique est particulièrement problématique. C’est pourquoi la décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des États (CIP-E), visant à soutenir un contre-projet à l’initiative populaire « Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » doit être saluée. Il est toutefois inacceptable que les partis et les comités d’initiative, dans la version ainsi proposée, ne soient transparents sur leurs finances qu’au-delà de 250 000 francs et ne divulguent l’origine des dons importants qu’à partir de 25 000 francs. Continuer
22.02.2019 | Transparenz-Initiative
Le comité d’initiative de l’initiative sur la transparence note avec satisfaction que la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a également l’intention d’élaborer un contre-projet à l’initiative sur la transparence. Le comité d’initiative attend de la Commission qu’elle présente un contre-projet efficace, intégrant les éléments essentiels de l’initiative. Continuer
09.11.2018 | Alliance pour plus de transparence dans le financement politique
La Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-E) a fait un petit pas dans la direction d'un financement politique transparent : elle veut charger l'administration d'élaborer des variantes pour un éventuel contre-projet à l'initiative sur la transparence. Continuer
05.03.2018
Les résultats des votations cantonales, dans les cantons de Fribourg et de Schwytz, parlent d’une même voix : plus de transparence dans le financement du monde politique ! Pour Rosmarie Quadranti, conseillère nationale (PBD), « le parlement est aujourd’hui interpellé : les signaux lancés par la population doivent être pris en compte et l’initiative fédérale sur la transparence doit être soutenue ! » Continuer

Pages