02.11.2017 | Alliance pour plus de transparence dans le financement politique
Aujourd’hui, la Chancellerie fédérale a officiellement confirmé que l’initiative populaire « Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » a abouti, et ce avec 109'826 signatures valables. Ainsi, la population pourra bientôt voter pour plus de transparence en politique, et donc pour le renforcement de la démocratie. L’initiative sur la transparence exige que les partis et comités rendent leur financement transparent et publient l’origine des dons supérieurs à 10'000 CHF. Continuer
10.10.2017 | Initiative populaire sur la transparence
La population sera prochainement appelée à se prononcer, afin de déterminer si elle souhaite plus de lumière dans l’opaque financement du monde politique suisse. L’initiative « pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » a été déposée aujourd’hui, avec près de 110 000 signatures. Celle-ci exige que les partis et comités rendent leurs finances transparentes, tout comme l’origine des dons importants, supérieurs à 10 000 francs. Cette transparence renforce la démocratie directe, soutient le processus de construction de l’opinion et scelle la confiance envers le monde politique. Continuer
11.08.2017 | Transparenz-Initiative
L’initiative populaire « pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » a abouti. La coalition interpartis a récolté plus de 120 000 signatures et déposera ainsi, cet automne et dans les délais, l’initiative transparence. Les citoyennes et citoyens seront appelés à se prononcer si les partis et les comités politiques doivent à l’avenir rendre leurs budgets publics et déclarer les dons importants de plus de 10 000 francs. Continuer
01.06.2017
Aujourd’hui, la majorité de droite bourgeoise du Conseil national a encore une fois écarté deux interventions visant à plus de transparence dans le financement politique. La population ne doit, selon eux, pas savoir qui finance les campagnes, les partis ainsi que les politicien-ne-s, ni les sommes qui se retrouvent en jeu. L’initiative sur la transparence veut précisément remédier à cette carence : la récolte de signatures se poursuit encore jusqu’à cet automne. Continuer
25.08.2016
Chaque année c’est le même constat : la Suisse est lanterne rouge en matière de transparence en comparaison européenne. Le dernier rapport de l’organe anti-corruption du Conseil de l’Europe (GRECO) arrive, cette année encore, à la conclusion suivante : la Suisse possède un large potentiel d’amélioration dans ce domaine. Ce déficit est, pour un état qui, comme la Suisse, tire grande fierté de sa démocratie directe, très gênant et tout simplement inacceptable. Continuer
26.04.2016 | Bündnis für mehr Transparenz in der Politikfinanzierung
Avec la publication du texte de l’initiative dans la feuille fédérale, le signal de départ est donné pour la récolte de signatures. L’initiative « pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » souhaite apporter de la clarté aux électrices et électeurs sur les flux financiers des campagnes politiques. Elle demande la publication des comptes des partis politiques, l’interdiction des dons anonymes et une publicité de tous les dons de plus de 10'000 francs par personne et par an à un parti ou à un comité. Continuer
12.02.2016 | Alliance pour plus de transparence dans le financement politique
La coalition « alliance pour plus de transparence dans le financement politique », qui est sur le point de lancer une initiative, a désigné trois femmes à sa Présidence : Nadine Masshardt (PS/BE), Lisa Mazzone (les Verts/GE) et Rosmarie Quadranti (PBD/ZH). Le texte de l’initiative en question est actuellement en phase d’examen préliminaire auprès de la Chancellerie fédérale. L’initiative exige que les partis et les comités politiques rendent public leurs finances, notamment lorsque des dons dépassent 10'000 francs. Continuer
05.02.2016
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a rejeté presque toutes les propositions visant à améliorer la transparence en politique. Seules deux d’entre elles, se rapprochant sérieusement d’un vague alibi, ont pu trouver une majorité. Pour Valérie Piller Carrard, conseillère nationale (FR), « le parlement a visiblement une bien courte mémoire, en particulier sur la droite de son échiquier politique. Il y a quelques mois à peine, et dans la foulée de ‹ l’affaire Kazakhstan ›, des promesses ont été faites en faveur d’une plus grande transparence. Les élections étant aujourd’hui terminées, les promesses semblent avoir été rapidement oubliées ». Afin de faire enfin la lumière les flux financiers en matière politique, le PS a rejoint l’alliance « pour plus de transparence dans le financement politique », qui lancera une initiative populaire dans les prochaines semaines. Continuer