Alain Berset et Elisabeth Baume-Schneider œuvreront pour le pouvoir d’achat et l’égalité au Conseil fédéral

Le PS Suisse a pris connaissance aujourd’hui de la répartition des départements au sein du Conseil fédéral nouvellement composé. Il est convaincu qu’Alain Berset et Elisabeth Baume-Schneider s’engageront avec leurs départements au Conseil fédéral pour renforcer le pouvoir d’achat et faire avancer l’égalité. L’attribution du DETEC à Albert Rösti est en revanche inquiétante. Le PLR et l’UDC mettent ainsi en péril les progrès réalisés par Simonetta Sommaruga en matière de protection du climat, de sécurité de l’approvisionnement et de service public.

« Malgré les tentatives bourgeoises d’affaiblir la protection du climat et d’en faire payer l’addition à la population, nos deux élu-es au Conseil fédéral prendront parti pour la population au sein de leur département », déclare Cédric Wermuth, co-président du PS Suisse et conseiller national (AG). Au Département de l’intérieur (DFI), Alain Berset poursuivra son combat pour la renforcement du pouvoir d’achat. L’une des mesures centrales qui bénéficiera à la population est la baisse des primes d’assurance maladie qui explosent. 
 
Le PS Suisse est convaincu que sa conseillère fédérale nouvellement élue, Elisabeth Baume-Schneider, est parfaitement qualifiée pour relever les défis actuels du Département de justice et police (DFJP) et renforcer l’engagement de la Suisse en faveur des droits humains. Parmi les dossiers centraux figurent l’égalité de traitement des réfugié-es menacé-es par la guerre et les crises, la réforme des conséquences de la perception de l’aide sociale par des étranger-ères vivant en Suisse depuis longtemps sur le droit de séjour ainsi que la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. 

L’attribution du Département de l’environnement, des transports et de l’énergie (DETEC) au conseiller fédéral UDC nouvellement élu est en revanche une source d’inquiétude. « Avec Albert Rösti à la tête du DETEC, la Suisse pourrait perdre des années pour mener à bien son tournant énergétique », déclare Mattea Meyer, co-présidente du PS Suisse et conseillère nationale (ZH). « Albert Rösti a été pendant des années un lobbyiste du pétrole au Parlement et un adversaire du renforcement de notre indépendance en matière de politique énergétique ». Le PS Suisse est convaincu que la Suisse ne pourra se libérer de sa dépendance au pétrole et au gaz d’autocrates comme Vladimir Poutine qu’en investissant massivement dans les énergies renouvelables. Il est regrettable que Le Centre ne se soit pas opposé aux ambitions déraisonnables de la droite, pour lesquelles la population devra payer l’addition.

L’attribution du Département des finances (DFF) à Karin Keller-Sutter montre pour le PS Suisse que le PLR et l’UDC souhaitent offrir de nouveaux privilèges fiscaux aux entreprises, en faisant augmenter les impôts pour la population ou en fragilisant les services publics.  

Interlocuteur-trices sur ce thème

Mattea Meyer

Mattea Meyer

Co-Présidente

Cédric Wermuth

Cédric Wermuth

Co-Président

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed