Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 28.06.2022
    Le PS Suisse est préoccupé par la sécurité d'approvisionnement de la Suisse dans le contexte de la guerre en Ukraine et des développements géopolitiques actuels. C'est pourquoi le parti a adressé une lettre aux autres partis gouvernementaux ainsi qu'au conseiller fédéral Guy Parmelin, en charge du dossier, et a proposé des entretiens de Watteville extraordinaires avant les vacances d'été. Du point de vue du PS, l’Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays, sous la direction du ministre UDC, doit désormais prendre les dispositions nécessaires pour faire face à une situation de crise en cas de pénurie et les communiquer de manière transparente. Le parti a donc formulé ses principales questions au Conseil fédéral. Continuer
  • 24.06.2022
    En Suisse, les loyers illégalement élevés sont la première cause de diminution du pouvoir d’achat. Mais la majorité de droite de la Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) ne souhaite apparemment pas s’élever contre le fait que les loyers étaient, rien que l'année dernière, 10,5 milliards trop élevés par rapport aux prescriptions légales. Elle a ainsi rejeté hier une initiative parlementaire du PS Suisse qui demandait une révision périodique des rendements locatifs. Parallèlement, la même majorité de la CAJ-N a approuvé trois projets du lobby immobilier visant à réduire la protection des locataires contre les résiliations de bail. Continuer
  • 24.06.2022
    Une majorité de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) veut des mesures pour limiter les rémunérations excessives des dirigeant-es des caisses maladie. Cette décision est importante et nécessaire pour enfin mettre un terme aux salaires excessifs des managers dans un contexte de baisse du pouvoir d'achat de la population et d’augmentation de la charge que représentent les primes d’assurance-maladie. Continuer
  • Le Conseil du parti du PS Suisse s'est réuni aujourd'hui pour sa deuxième séance à Neuchâtel. À cette occasion, les membres du Conseil du parti ont posé les jalons de la stratégie du PS Suisse en matière de politique européenne. En outre, les mots d'ordre pour les votations fédérales du 25 septembre ont été définis et les exigences en matière de lutte contre le blanchiment d'argent ont été adoptées. Les membres du Conseil du parti ont en outre décidé de soutenir l'initiative sur les indemnités et approuvé diverses résolutions. Continuer
  • 22.06.2022
    Le Conseil fédéral a publié aujourd’hui son message relatif à la Loi fédérale sur l'augmentation des déductions fiscales pour les primes d'assurance-maladie obligatoire et d'assurance-accidents, en réponse à une motion déposée au Parlement fédéral. Celle-ci demandait de compenser l’explosion des primes d’assurance-maladie par une augmentation des déductions forfaitaires pour l’impôt fédéral direct. Le PS Suisse rejette ces adaptations législatives inefficaces, contre-productives et loin d’atteindre leur but.  Continuer
  • 22.06.2022
    Le sens et le but de l’harmonisation fiscale mise en place par l'OCDE est de mettre un terme à la concurrence fiscale et de veiller à ce que les multinationales paient leur juste part d’impôts. Cet argent ne doit pas profiter aux grands groupes, mais à la population en Suisse et à celle des pays où la valeur ajoutée a été créée. Avec la mise en œuvre annoncée, c'est pourtant le contraire qui risque de se produire : la concurrence fiscale sera encouragée. Le PS exige une harmonisation fiscale dans laquelle les inégalités cantonales sont réduites et où les recettes supplémentaires servent à soulager réellement la population. Le PS Suisse n'acceptera aucun projet qui conduirait à de nouveaux privilèges fiscaux pour les multinationales. Continuer
  • 21.06.2022
    Le prochain tour de passe-passe fiscal du camp bourgeois est sur les rails. La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national (CER-N) a décidé d’entamer le processus d’introduction de la taxe au tonnage pour les entreprises maritimes ayant leur siège en Suisse. La droite crée ainsi, une fois de plus, des privilèges pour un groupe d'entreprises et déroule le tapis rouge à une branche douteuse. Le PS rejette clairement ces nouvelles subventions fiscales faites au détriment de la population. Continuer
  • 17.06.2022
    Le pouvoir d'achat de nombreuses familles et ménages individuels est de plus en plus sous pression. Alors que les primes et les loyers ne cessent d'augmenter, les salaires et les rentes stagnent. Pour le PS, soulager les ménages et protéger le pouvoir d'achat dans le pays est une urgence absolue. C'est pourquoi le Groupe socialiste, en collaboration avec le Groupe du Centre, demande une session extraordinaire pour atténuer les effets économiques de la guerre en Ukraine. Continuer
  • 16.06.2022
    Le pouvoir d'achat de nombreuses familles et de ménages individuels est de plus en plus sous pression : les salaires et les rentes stagnent, mais les prix de l'énergie, les loyers et les primes d'assurance maladie augmentent sans cesse. Il est donc d'autant plus important que le Conseil national ait approuvé aujourd'hui un contre-projet substantiel à l'initiative du PS Suisse pour l'allègement des primes, qui soulage efficacement les personnes à bas et moyens revenus. La balle est maintenant dans le camp du Conseil des États : il ne doit pas affaiblir le projet.  Continuer
  • 15.06.2022
    En disant oui à un contre-projet indirect efficace à l'initiative sur les glaciers, le Conseil national marque une étape dans le tournant énergétique vers un avenir sans énergies fossiles. L’intégration dans le contre-projet d’un programme de remplacement des chauffages à mazout et à gaz proposé par le PS est particulièrement réjouissant. Pour le PS Suisse, il est clair que la réponse à la crise climatique passe par des investissements publics massifs dans la protection du climat. Continuer
  • 15.06.2022
    La prévoyance vieillesse en Suisse est sous pression et de véritables réformes sont nécessaires si l'on veut que la population continue à percevoir des rentes décentes. Dans le cadre de la réforme de la LPP, les partis de droite ont mis sur la table de nombreuses propositions qui ne répondent pas aux besoins urgents des retraité-es – alors que le compromis des partenaires sociaux proposé par le Conseil fédéral sur le 2e pilier constitue depuis des mois une solution équilibrée. Il est décevant de constater que la droite ne souhaite pas collaborer autour de ce compromis. Continuer
  • 13.06.2022
    Un pas important pour le pôle de recherche et d'innovation suisse : le Conseil national demande au Conseil fédéral d'entamer des négociations avec l'Union européenne afin que la Suisse puisse participer rapidement à divers programmes de coopération de l’UE, comme Horizon Europe ou Erasmus+. Le Conseil national suit ainsi la proposition de politique européenne du PS de débloquer par étapes les relations de la Suisse avec l'UE. Continuer
  • 13.06.2022
    Privilèges supplémentaires pour les plus riches et réduction des rentes pour la grande majorité de la population : tel est le plan de la majorité de droite pour l'abolition inutile de l'impôt anticipé et le projet de démantèlement des rentes AVS 21, tous deux soumis aux urnes le 25 septembre. Lors de sa conférence des membres d'aujourd'hui, le PS60+ a réaffirmé sa volonté de s'opposer à ces deux projets socialement et fiscalement injustes. Continuer
  • 08.06.2022
    Après avoir imposé sans planification leur plan d'augmentation des dépenses militaires à hauteur de plusieurs milliards, les partis de droite réduisent à nouveau massivement la marge de manœuvre de la Confédération pour plusieurs années. La décision du Conseil national de rembourser les dettes liées au coronavirus entraînera des économies inquiétantes dans la coopération internationale, l’éducation, les services publics et les assurances sociales. Continuer
  • 07.06.2022
    Le Conseil des États a manqué une occasion historique en ce qui concerne le droit pénal en matière sexuelle : au lieu de se prononcer en faveur d'une solution de consentement selon le principe « seul un oui est un oui » pour la nouvelle définition du viol, il soutient le principe « un non est un non ». Les Femmes socialistes sont déçues de cette décision, car une solution du type « un non est un non » ne protège pas efficacement le droit à l'autodétermination sexuelle. Elles appellent donc le Conseil national à corriger la décision du Conseil des États. Continuer