21.12.2016
Avec la loi d’application de l’article 121a Cst, le Parlement a résolu la contradiction entre la Constitution et la voie bilatérale. La prochaine étape sera de consolider la protection des travailleuses et des travailleurs ainsi que les rapports avec l’Europe. Dès lors, un contre-projet à RASA ne relèverait pas du simple exercice de sauvetage, mais bien d’une chance de développer les relations entre la Suisse et l’Europe. Continuer
16.12.2016
Aujourd’hui, le Parlement a défini la mise en œuvre de la disposition constitutionnelle 121a. Il pourra dès lors ratifier le protocole croate, permettant au programme de recherche Horizon 2020 de se poursuivre. Le PS salue la loi de mise en œuvre : elle permettra la poursuite des bilatérales et apporte un progrès de politique sociale en offrant la priorité aux chômeuses et chômeurs suisses. Continuer
Le Congrès du PS Suisse s’est poursuivi ce dimanche à Thoune. Au programme figuraient notamment la réélection de la Présidence du parti, la question européenne, diverses réformes internes – dont le refus des dons des entreprises – et les recommandations pour les votations du 12 février 2017. Continuer
01.12.2016
Le PS soutient la solution retenue par le Conseil des Etats au sujet du dilemme entre l’article 121a Cst et les accords bilatéraux. Les mesures de protection des travailleurs indigènes réduisent la dépendance vis-à-vis de l’étranger et ne contreviennent pas à la libre circulation des personnes. La loi d’application pourra ainsi être adoptée à la fin de la session parlementaire d’hiver et permettre la poursuite des accords bilatéraux. Continuer
24.11.2016
Avec la réduction de la promotion de la paix de l’armée suisse au Kosovo, le Conseil fédéral envoie un mauvais signal en matière de politique extérieure : au contraire, d’avantage de coopération dans le domaine de la politique de sécurité est nécessaire en Europe face aux risques qui ne cessent d’augmenter. Continuer
19.11.2016
Le Groupe socialiste soutient le concept la Commission des Institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-E) pour la mise en œuvre de l’article 121a sur l’immigration. Le concept est conforme avec l’accord sur la libre circulation des personnes et garantit le maintien des accords bilatéraux. Pour le PS, il est essentiel que le parlement prenne une décision sur cette loi d’application lors de la session d’hiver, afin que le programme de recherche Horizon 2020 puisse être poursuivi. Continuer
09.11.2016
L’élection très serrée du mégalomane, narcissique et populiste Donald Trump à la Présidence des Etats-Unis représente pour le PS Suisse un signal d’alarme, en particulier pour les droits de femmes, pour la diversité culturelle et sociétale, comme pour le multilatéralisme. Ailleurs dans le monde aussi, des démagogues élitaires remettent en question les droits humains, la protection des minorités et l’indépendance de la justice. Les socialistes doivent s’opposer fermement à cette lutte des classes de milliardaires et de puissants. Continuer
04.11.2016
La répression en Turquie a franchi un nouveau triste cap, avec l’arrestation des deux dirigeants du HDP, Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdağ. L’arrestation de politiciens en vue de l’opposition, et d’un cinquième de leur Groupe, est une atteinte grave aux droits parlementaires. Le PS exige que Demirtas et Yüksekdağ, ainsi que les autres politicien-ne-s concernés soient immédiatement relâchés. Continuer
26.10.2016
La mise en œuvre de l’article 121a de la Constitution fédérale doit être sous toit pour la fin de la session d’hiver, afin que la participation de la Suisse au programme de recherches Horizon 2020 puisse se poursuivre. Le PS a déjà annoncé sa compréhension pour la procédure du Conseil fédéral, passant par un contre-projet à l’initiative RASA, dont le contenu permet de laisser encore toutes les options ouvertes. Continuer
21.09.2016
Depuis le 9 février 2014, le PS défend la position suivante : la mise en œuvre de l’initiative « contre l’immigration de masse » (art. 121a de la Constitution fédérale) ne doit en aucun cas compromettre les accords bilatéraux. Le compromis décidé aujourd’hui par le Conseil national respecte ce principe fondamental, et c’est pour cette raison que le Groupe socialiste l’a soutenu à l’unanimité. Continuer

Pages