03.05.2022
En cas de violations graves du droit international, comme la guerre d'agression menée par Poutine en Ukraine, la Suisse doit pouvoir imposer des sanctions rapidement et de manière autonome – dans l’optique d'une neutralité active. Il est donc très réjouissant que la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) ait clairement approuvé une proposition en ce sens du conseiller national socialiste Fabian Molina (ZH) datant de 2019. En effet, la Suisse, en tant que place commerciale et financière de première importance, dispose d'un levier conséquent pour pouvoir couper les flux financiers qui appuient des guerres. Continuer
02.03.2022 | Mattea Meyer et Cédric Wermuth, Co-Présidence du PS Suisse
Il y a six jours, Vladimir Poutine a donné l'ordre d'attaquer l'Ukraine. La guerre était manifestement planifiée de longue date. Nous sommes stupéfait-es de voir les images de la violence du régime russe. Rien ne saurait la justifier. Continuer
24.02.2022
Nos pensées vont à la population ukrainienne. La guerre menée par la Russie contre l'Ukraine constitue une violation des règles impératives du droit international et remet en question l'ordre international actuel. Le fait que le Conseil fédéral ne s'associe pas immédiatement à l'intégralité des sanctions de l'Union européenne contre le régime de Vladimir Poutine est irresponsable. Il doit prendre position sans équivoque et corriger immédiatement cette décision. La Suisse, principale place de négoce de matières premières et importante plaque tournante financière pour les entreprises et oligarques russes, a une responsabilité particulière. Ces flux financiers doivent se tarir afin de rendre plus difficile le financement de la guerre par la Russie. La neutralité signifie un engagement sans condition en faveur de la paix, des droits humains et du droit international, et non l'immobilisme. Continuer
07.02.2022
Dans le contexte de la grave crise économique et de la répression politique persistante en Turquie, le PS Suisse demande au Conseil fédéral qu'il s'engage résolument en faveur de la paix, de la démocratie et des droits humains dans le pays. L'importance de cette exigence a été soulignée par une délégation du PS Suisse lors d'une visite de ses partis frères HDP et CHP dans la capitale turque Ankara. Continuer
Le Parti socialiste suisse (PS Suisse) fait une proposition concrète pour débloquer les relations avec l'Union européenne : il présente une feuille de route qui prévoit deux phases à partir de 2022 et qui, en quelques années, peut permettre aux deux parties d'atteindre stabilité et viabilité à long terme. Continuer
Il est urgent de débloquer nos relations avec l'Europe. À la demande du Parti socialiste suisse (PS Suisse), la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a pris deux décisions en ce sens : l'élaboration d'une loi sur l'Europe pour poursuivre et faciliter les relations avec l'UE ainsi qu'une proposition visant à renforcer le pôle de recherche suisse et la coopération européenne en matière de formation. Elle donne ainsi un signe fort de la volonté de coopération de la Suisse. Continuer
We welcome that your bilateral meeting will take place in Geneva on 16 June 2021. Considering the current difficult relation between the United States and Russia, it is important that talks at the highest political level can take place. Continuer
Après l’échec des négociations sur un accord institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne (UE), le PS Suisse a publié une prise de position présentant de nouvelles perspectives en matière de politique européenne. Afin de faire avancer positivement le débat sur la position de la Suisse en Europe, le Comité directeur du PS Suisse a formé un comité de politique européenne. Continuer
08.05.2021
La Suisse ne peut sortir de la crise du coronavirus qu'en investissant dans la justice sociale, l’égalité et la protection de l’environnement. C'est ce qu'ont réaffirmé les délégué-e-s du PS Suisse lors de leur Assemblée des délégué-e-s numérique aujourd'hui dans un papier de position. Celui-ci montre comment la crise peut être financée sur base de solidarité. Les délégué-e-s ont également adopté les recommandations de vote pour les votations fédérales du 13 juin et du 26 septembre. Continuer
22.04.2021
Une Europe pour toutes et tous : des représentant-e-s du Groupe socialiste aux Chambres fédérales et de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (Groupe S&D) luttent ensemble pour le socle européen des droits sociaux et contre le dumping salarial. Mardi dernier, les représentant-e-s ont échangé leurs points de vue sur la coopération bilatérale et la participation sectorielle de la Suisse au marché intérieur de l’UE. Ils et elles ont notamment mis l’accent sur les efforts conjoints pour renforcer l’Europe sociale et les droits des salarié-e-s. La déclaration commune suivante a été adoptée : Continuer

Pages