16.08.2019
Les deux navires de sauvetage « Open Arms » et « Ocean Viking », transportant plus de 500 migrant-e-s, sont toujours à la recherche d’un port de débarquement en Méditerranée. Le Comité directeur du PS Suisse demande au Département fédéral de justice et police (DFJP) d’accueillir immédiatement, et sans trop de bureaucratie, toutes et tous les réfugié-e-s à bord des deux navires. En tant que partie de l’Europe, la Suisse partage la responsabilité d’un traitement humaniste des réfugié-e-s, et devrait, dès à présent, rejoindre les pays qui se répartissent l’accueil des migrant-e-s recueillis en Méditerranée. Continuer
16.08.2019
Les défis de la migration, et en particulier la libre circulation des personnes, ne peuvent être relevés par une politique consistant à construire des murs. Le PS se félicite donc de la décision de la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) visant à rejeter, sans contre-projet, l’initiative de résiliation de l’UDC. Limiter l’immigration au niveau constitutionnel reviendrait à revenir en arrière et isoler la population suisse en matière de politique migratoire. Continuer
20.06.2019
Le PS se félicite de la décision du Conseil national visant à charger le Conseil fédéral de mener de nouvelles négociations avec l’Union européenne (UE) ou de prendre d’autres mesures appropriées pour améliorer l’accord institutionnel avec l’UE. Ce sont en particulier les mesures d’accompagnement pour protéger les salaires et les conditions de travail en Suisse qui doivent être garanties et renforcées. Le PS maintient sa position de principe en faveur de la conclusion d’un accord-cadre. Continuer
07.06.2019
Le PS, tout comme le Conseil fédéral, soutient la ratification d'un accord-cadre avec l'UE et la lutte déterminée contre l'initiative de limitation de l'UDC. Le PS partage également l'avis du Conseil fédéral selon lequel trop de questions sont encore en suspens pour signer cet accord. Des améliorations sont particulièrement nécessaires dans le domaine de la protection des salaires. Les mesures d'accompagnement qui protègent les salaires et les conditions de travail en Suisse doivent être garanties et renforcées. Cela nécessite la participation des partenaires sociaux, en particulier des syndicats. Continuer
09.05.2019
Demain, vendredi, l’équipage du navire de réfugié-e-s « Iuventa » recevra à Saint-Gall le Prix Paul Grüninger pour sa bravoure et son humanisme. L’équipage a sauvé des milliers de personnes de la détresse en Méditerranée et est maintenant accusé d’avoir aidé et encouragé l’immigration illégale en Italie. Le PS Suisse salue l’investissement de l’équipage du navire « luventa » et appelle à la fin immédiate de la criminalisation du sauvetage civil en mer par le monde politique et la justice. Continuer
29.03.2019
Le PS Suisse souhaite toujours la conclusion d’un accord-cadre institutionnel visant à garantir des relations plus stables et plus approfondies avec l’Union européenne, ainsi qu’une meilleure sécurité juridique et la codétermination. Le niveau actuel de protection salariale ne doit en aucun cas être abaissé. Le débat sur l’accord-cadre ne pourra toutefois se mener au Parlement que lorsque le Conseil fédéral présentera un texte de traité entièrement négocié et paraphé. C’est pourquoi le PS pose au Conseil fédéral de nombreuses questions qui doivent impérativement être clarifiées dans le cadre de la consultation en cours. Continuer
27.03.2019 | Fabian Molina, conseiller national (ZH)
L’essor économique, politique et militaire de la Chine pose des défis au monde entier. Afin de faire respecter le droit international, les droits humains, la protection du climat et le développement économique conformément aux principes de l’agenda de l’Organisation des Nations Unies pour le développement durable, l’Europe doit parler d’une seule voix et inciter la Chine à respecter des règles communes. Malheureusement, la Suisse a jusqu’à présent saboté cette stratégie au lieu de la soutenir. Le PS appelle donc à un changement de cap. Continuer
13.03.2019 | Daniel Jositsch, conseiller aux Etats (ZH), et Corrado Pardini, conseiller national (BE)
En Suisse, le Parti socialiste a depuis toujours prôné de bonnes relations avec l'Europe, et en particulier avec l'UE, définies par des règles claires. Continuer
05.03.2019
Le PS est en faveur de la conclusion d’un accord institutionnel avec l’Union européenne. En parallèle, le PS se bat pour une protection efficace des salaires et des conditions de travail en Suisse. Malheureusement, le projet d’accord actuel laisse de nombreuses questions importantes en suspens, ce qui ne permet pas au PSS de se prononcer de manière fondée à ce stade. Quelles sont les menaces qui pèsent sur les salaires et les conditions de travail ? Qui décidera sur quoi en cas de litige en droit du travail ? Qu'adviendra-t-il des entreprises de service public ? Le Conseil fédéral a bien invité les partis à examiner son projet d'accord. Mais il s’est abstenu lui-même de prendre position, et n'a fourni qu’une faible part des explications que l’on serait en droit d’attendre de sa part, et qui permettraient de trancher la question avec un minimum de sérieux. Le PS demande au Conseil fédéral des réponses sérieuses aux questions ouvertes. S’agissant des mesures d’accompagnement, le Conseil fédéral doit chercher avec les partenaires sociaux et l’Union européenne une solution qui permette de maintenir une protection réelle des salaires et des conditions de travail en Suisse. Continuer
19.02.2019
La loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA) sera soumise au vote le 19 mai prochain. Pour la première fois en 20 ans, l’AVS bénéficierait ainsi d’un financement supplémentaire substantiel. D’autre part, les montages financiers interdits à l’échelle internationale seront enfin abolis, les dividendes taxés plus lourdement et l’indicible RIE II sera en grande partie corrigée. Continuer

Pages