10.09.2018
L’« Alliance contre les exportations d’armes vers les pays en guerre civile », qui bénéficie d’un large soutien, veut se défendre avec une initiative contre l’assouplissement prévu de l’ordonnance sur le matériel de guerre, si le Conseil fédéral s’en tient à sa décision et si l’inaction du Parlement perdure. Le PS Suisse appuie pleinement cette préoccupation. Des pressions supplémentaires seront déployées par le PS au travers d’une intervention urgente à la session d’automne, qui débute aujourd’hui. Continuer
03.09.2018
Les attaques des nationalistes européens de droite, comme le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini, à l’encontre des volontaires et organisations qui sauvent des vies sur terre et en mer doivent cesser. C’est ce que la députée européenne Elly Schlein a demandé dans une intervention faite samedi à Berne devant le Groupe socialiste. Au contraire, les pays européens doivent enfin partager les efforts d’accueil des demandeurs d’asile et ouvrir des voies d’accès légales et sécurisées. Continuer
30.08.2018
La commission de la politique de sécurité du conseil des États (CPS-E) ne compte pas modérer le Conseil fédéral sur le sujet de l'exportation du matériel de guerre. Bien qu'elle ne fasse pas de recommandation au Conseil fédéral, elle soutient sa proposition d'édulcorer l'ordonnance correspondante. La CPS-E ouvre ainsi la voie à l'exportation de matériel de guerre suisse vers les pays en guerre civile. Ce manque de compréhension de la part de la majorité bourgeoise affaiblit les valeurs humanitaires de la Suisse et n'est une bonne nouvelle que pour les entreprises d'armement et leurs fournisseurs. Continuer
16.08.2018 | Martin Naef, Nationalrat ZH, und Carlo Sommaruga, Nationalrat GE
Le 10 août à Bucarest, capitale de la Roumanie, quelque 100 000 manifestant-e-s ont répondu à un groupe, jusqu’à présent peu connu, les appelant à se défendre contre le démantèlement de l’État de droit et l’assouplissement des règles anti-corruption. Quelques personnes portant des masques ont fait preuve de violence - les manifestants parlent de provocateurs commandés - ce qui a conduit la police à répondre en utilisant des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des balles en caoutchouc et même, selon les premières informations, des gaz irritants contre les manifestants pacifiques. Des enfants ont également été touchés. Triste bilan de cette opération brutale : environ 420 manifestant-e-s et 35 policiers ont été grièvement blessés. Pour le PS, la violence policière totalement disproportionnée est tout aussi inacceptable que le contexte politique roumain actuel. Continuer
08.08.2018
Les deux conseillers fédéraux du PLR, Johann Schneider-Ammann et Ignazio Cassis, remettent en question la protection salariale suisse dans le débat sur l’accord-cadre institutionnel avec l’Union européenne. Ce faisant, ils violent le mandat de négociation du Conseil fédéral et franchissent les « lignes rouges » évoquées. Le PS Suisse soutient donc pleinement la décision des syndicats de se retirer des discussions menées avec les partenaires sociaux sur les mesures d’accompagnement. Continuer
25.06.2018
Aujourd’hui, la conseillère aux États (GE) Liliane Maury Pasquier a été élue présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. À la tête du Groupe socialiste depuis le début de l’année, Liliane Maury Pasquier sera la première présidente suisse depuis 1972. Le PS Suisse la félicite chaleureusement pour cette élection. Continuer
15.06.2018
Le Conseil fédéral veut autoriser l'exportation de matériel de guerre vers les pays en pleine guerre civile. De cette manière, elle répond aux souhaits de l'industrie de l'armement, qui ne se préoccupe en rien du respect des droits humains dans ses pays « clients ». Le PS Suisse exige l'arrêt immédiat des exportations de matériel de guerre vers les pays en guerre civile. Continuer
13.06.2018
En annonçant qu'il est prêt à mettre en jeu les mesures d'accompagnement pour arriver à un accord avec l'UE, le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le PLR compromettent le succès de la voie bilatérale en Suisse. Sans les mesures d'accompagnement, la population n'acceptera pas la poursuite du développement de la voie bilatérale. Cassis sabote ainsi les exigences du Conseil fédéral ainsi que l'accord-cadre avec l'UE. Continuer
18.05.2018
Lors de sa séance du jour, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a longuement discuté de la proposition de lier le projet fiscal 17 (PF17) avec le financement du fonds AVS. Malgré quelques voix critiques, le Groupe a finalement décidé unanimement d’entrer en matière concernant la solution proposée par la CER-E. Le Groupe socialiste a tout particulièrement salué ce financement additionnel annuel de 2 milliards de francs qui viendra renflouer le fonds AVS, sans pour autant cesser de s’engager afin que le volet fiscal du projet soit nettement amélioré du point de vue social. Le Groupe socialiste a en outre abordé les récents propos, parfaitement déplacés, du ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, à propos de l’escalade des violences au Proche-Orient. Il exige de la part du ministre des affaires étrangères qu’il renonce à ses coups de tête solitaires, à jouer les apprentis pyromanes et qu’il cesse de torpiller les succès que la Suisse obtient dans sa politique étrangère. Continuer
05.03.2018
Il y a quatre semaines, le Conseil fédéral s’était prononcé en faveur d’une conclusion la plus rapide possible des négociations avec l’Union Européenne. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis avait même dit que le nouvel accord institutionnel devait être signé cette année encore. Le Conseil fédéral a aujourd’hui mis son plan à exécution. Il est sur ce point primordial pour le PS que la Suisse continue d’être un partenaire fiable vis-à-vis de l’Union européenne, et que le Conseil fédéral confirme qu’il ne transigera pas sur la protection des travailleuses et des travailleurs. Le PS salue par ailleurs la volonté du Conseil fédéral de forcer le pas des négociations avec ces considérations en tête. Continuer

Pages