21.02.2015
La réaction des pays européens face à la catastrophe syrienne, qui se déroule pourtant sous leurs yeux, est une honte. Compte tenu de la catastrophe humanitaire en cours, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales appelle le Conseil fédéral à étendre l’aide en Syrie, comme en Suisse. Pour Cesla Amarelle, conseillère nationale (VD), « la Suisse peut et doit faire plus. Elle doit clairement augmenter l’aide sur place et s’apprêter à accueillir un nombre plus important de réfugié-e-s ». Continuer
11.02.2015
Le Conseil fédéral a aujourd’hui décidé d’entreprendre, dans le bon ordre, les différentes démarches nécessaires à l’application de l’initiative contre l’immigration de masse. Il faut d’abord négocier avec l’Europe et ensuite appliquer l’initiative en Suisse. « La décision de négocier initialement avec l’Europe était la seule solution possible », déclare le président du PS Suisse Christian Levrat. Seule une solution qui ne détériore pas nos relations avec l’Europe doit être envisagée. « En revanche, le Conseil fédéral aurait dû entamer les réformes intérieures nécessaires bien plus tôt » critique le Fribourgeois. Le PS a précisé dès le départ que la mise en œuvre de l’initiative doit passer par des réformes en matière de politique intérieure, telles que la mise en place d’une offensive de formation, d’une protection contre la pression sur les salaires (dumping), de l’abolition des incitations fiscales inopportunes et d’une meilleure intégration du potentiel indigène dans le marché de travail. Continuer
09.12.2014 | Communiqué de presse interpartis
Le PS, le PDC, le PLR, les Verts, les Verts Libéraux, le PBD et le PEV soutiennent sans conditions la Convention européenne des droits de l’homme CEDH. Elle représente les valeurs fondamentales européennes communes et une partie importante de la tradition humanitaire de la Suisse. Une restriction de ces droits fondamentaux reviendrait à affaiblir la démocratie, la sécurité et la liberté. Continuer
03.11.2014
Les scientifiques et les chercheurs de la Suisse doivent se mesurer et collaborer avec leurs collègues européens. Avec la participation au programme européen pour la recherche et le développement « Horizon 2020 », les interconnections et l’accès à des fonds de plusieurs milliards pour la recherche étaient jusqu’à présent garantis. Cependant, la place scientifique suisse est menacée d’isolement, si aucune solution concernant la libre circulation des personnes n’est mise en place. Afin d’éviter ce « scénario-catastrophe », le PS demande aujourd’hui à la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) d’inclure la place de la recherche et l’innovation suisses dans le mandat de négociation du Conseil fédéral avec l’Union européenne. Continuer
Quiconque entend défendre et renforcer la démocratie helvétique doit plaider pour qu’elle gagne en influence là où se prennent les décisions les plus importantes. Force est de constater que c’est toujours plus le cas à Bruxelles. Continuer
01.10.2014 | Ada Marra, conseillère nationale (VD)
J’étais partie pour connaître la réalité des réfugiés syriens au Liban et, si possible, visiter les camps en Jordanie aussi. Je voulais témoigner, raconter, dénoncer. Mais c’est le Liban que j’ai découvert et son incroyable nébuleuse politique. La catin du Moyen Orient. C’est ainsi que je l’ai découverte. Envahie, martyrisée, magnifique, digne, achetée, soumise, trahie, détruite, reconstruite. Comme un terrain de jeu de puissances occultes et moins occultes. Continuer
15.09.2014
La coopération suisse au développement doit rester un pilier central de la politique extérieure de notre pays. Continuer
30.07.2014
Il y a exactement cent ans, l’Europe voyait éclater la Première Guerre mondiale. Ce jour de commémoration est toutefois éclipsé par une flambée de violences en Ukraine, dans la bande de Gaza, en Syrie, en Lybie ou encore en Irak. Continuer
La tentative désespérée de rafistoler les relations avec l’Union européenne, à coup de concessions à la Croatie, ressemble à du bricolage politique. « Le Conseil fédéral tente encore de sauver ce qui peut être sauvé », déclare le conseiller national (GE) Carlo Sommaruga. Continuer

Pages