16.09.2019 | Roger Nordmann, conseiller national (VD)
Cette initiative est dangereuse. Elle s’inscrit dans le sillage de l’initiative du 9 février 2014, mais aussi dans la logique autoritaire de la loi du plus fort, qui a conduit des personnalités comme Salvini, Trump ou Bolsonaro au pouvoir. Personne ne pensait que ces gens pourraient gagner, ils ont gagné. Tout comme l’expérience montre que ce type d’initiative peut l’emporter. Continuer
07.08.2018 | Roger Nordmann, président du Groupe socialiste aux Chambres fédérales
La contestation du projet européen se manifeste à la fois à l’intérieur et de l’extérieur. En interne, elle est le fait des nationalistes comme Salvini, Orban ou Le Pen. En externe, ce sont les Trump, Poutine et autre Erdogan qui mènent le bal. Le dénigrement devient systématique et tout y passe : le principe même d’une construction commune, sa multiculturalité et l’Union comme institution. Le risque d’une implosion est à prendre au sérieux. Pour l’éviter, il convient d’analyser ces critiques, tout en affirmant, en tant que socialiste et Suisse, que l’Union doit être renforcée. Dans le contexte mondial actuel, de plus en plus dangereux, la Suisse doit surmonter son aversion viscérale de l’UE. Continuer
15.06.2017 | Carlo Sommaruga, conseiller national (GE)
La récente démission du conseiller fédéral Didier Burkhalter remet au centre du débat les relations entre la Suisse et l’Union européenne. Dans une cacophonie politique et médiatique, une direction sûre et des objectifs précis doivent être fixés. Il est plus que jamais nécessaire de revenir à l’essentiel afin que de réconcilier le peuple avec le dossier. Un partenariat solide, fondé sur une collaboration économique, sociale, culturelle et académique doit être scellé. Continuer
Le PS Suisse n’entretient des relations aussi intensives avec aucun autre réseau que le Parti socialiste européen (PSE). Continuer
Pour le PS Suisse, l’Alliance progressiste constitue le réseau global le plus important. Continuer
09.12.2014 | Carlo Sommaruga, conseiller national (GE)
Commémorer le 40ème anniversaire de l’adhésion de la Suisse à la CEDH, comme l’a fait le Parlement en Chambres réunies, est un devoir civique des autorités politiques et des citoyennes et citoyens de notre pays. Continuer
09.12.2014 | Liliane Maury Pasquier, conseillère aux Etats (GE)
Le « mariage » entre la Suisse et la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) a eu lieu le 28 novembre 1974. Les femmes suisses désormais dotées du droit de vote au plan fédéral, plus rien ne s’opposait à cette union. Continuer
25.11.2014 | Liliane Maury Pasquier, conseillère aux Etats (GE)
Petit retour en arrière : en 2006, l’entreprise Trafigura fait déverser des déchets pétroliers dans des décharges à ciel ouvert autour de la ville d’Abidjan. Une catastrophe sanitaire qui touche quelque 100’000 personnes. Continuer
25.11.2014 | Roger Nordmann, conseiller national (VD)
L'examen des effets pratiques probables d'Ecopop est très intéressant. Vraisemblablement, l'application d'Ecopop conduira à un boom des frontaliers, concentrant le développement économique dans une bande de terrain à moins de 50 KM de la frontière. Un développement qui n'a rien d'écologique. En outre, accélérant le remplacement de l'industrie par la finance, elle stimulera la transformation de la Suisse en paradis ploutocratique, le fameux Richistan. Analyse. Continuer
25.11.2014 | Cesla Amarelle, conseillère nationale (VD)
À une semaine de la votation sur Ecopop, bien des arguments ont déjà été avancés pour démontrer que cette initiative est une profonde ineptie. Au plan économique et social, une limitation du solde migratoire à 0,2% par an, soit 16'000 personnes par an (solde actuel : plus de 90'000 personnes env.) est suicidaire tant pour nos emplois que pour nos assurances sociales. Un taux d’immigration élevé se révèle notamment propice à l’AVS car la charge d’assainissement se répartit sur un plus grand nombre et permet de désamorcer les problèmes de financement sur le court et moyen terme Continuer

Pages