11.12.2020
Pour le PS Suisse, la priorité absolue reste la protection de la santé de la population. C’est pourquoi le PS se félicite des mesures annoncées aujourd’hui par le Conseil fédéral, qui s’alignent sur ses revendications, en reprenant la main, tout en tenant compte des spécificités régionales. Mais les mesures sanitaires décidées cette semaine ne peuvent être acceptées par la population que si ces dernières sont comprises et accompagnées de mesures économiques conséquentes, qui garantissent aux personnes touchées une compensation rapide, non bureaucratique et suffisante. Continuer
09.12.2020
En Suisse, les personnes âgées sont les plus directement touchées par le coronavirus d’un point de vue sanitaire. Presque tous les décès liés au virus touchent des personnes de plus de 60 ans et 70 % des personnes décédées étaient des personnes âgées de 80 ans et plus. Le PS60+ appelle donc le Conseil fédéral à ne plus accepter le décès des personnes âgées sans agir. Il doit reprendre les commandes et adopter enfin des mesures de protection efficaces à l’échelle nationale contre la propagation du coronavirus. Continuer
09.12.2020
Hier, le Conseil fédéral a annoncé son intention d'uniformiser et de renforcer les mesures nationales de lutte contre le coronavirus. Cette décision est devenue nécessaire car de nombreux cantons ont été réticents à agir ces derniers mois. Le PS se félicite donc que le Conseil fédéral mette enfin un terme à cette période « de mesures non coordonnées ». « Les mesures doivent être définies et appliquées en fonction de critères sanitaires objectifs, seule façon de pouvoir être compris et acceptés par la population. Une application différenciée de ces mesures nationales selon la situation sanitaire des cantons doit être possible », explique Ada Marra, conseillère nationale (VD) et vice-présidente du PS Suisse. Une aide économique immédiate et réaliste pour toutes les personnes touchées est désormais indispensable pour prévenir l'insécurité et les difficultés existentielles. Il est nécessaire de quitter la logique des cas de rigueur et de mettre en place un droit à une compensation de revenus. Continuer
24.11.2020
La Suisse a traversé à la première vague du coronavirus en limitant, autant que faire se peut, les conséquences de cette crise sanitaire, mais a été submergée par la seconde vague. Pendant trop longtemps, notre pays a simplement espéré, en vain, que la situation se redresse d’elle-même. Il s’agit maintenant de se préparer beaucoup plus sérieusement à contrer toute nouvelle vague. Le PS ne peut se résoudre à accepter tous ces décès et cette souffrance de la population. En lieu et place de l’actuel patchwork de mesures, il faut désormais que celles-ci soient efficaces, uniformes et compréhensibles. D’ici la fin de l’année, la Confédération et les cantons doivent présenter conjointement une stratégie cohérente pour faire face aux conséquences sanitaires, sociales et économiques de la crise. A défaut, nous exigerons que la Confédération reprenne la barre. Les mesures d’aide économique doivent être étendues et ancrées dans la durée. En outre, une augmentation des budgets pour le personnel de santé est nécessaire, parce que la crise et ses conséquences ne disparaîtront pas du jour au lendemain. Continuer
28.10.2020
40 milliards de francs de pertes de revenus en Suisse en raison de la crise du coronavirus, des suppressions d'emplois chez Implenia et PostFinance, 100 000 emplois menacés dans la restauration : les récentes mauvaises nouvelles mettent en évidence la nécessité d'agir pour aider les entreprises et leurs employé-e-s. Le PS Suisse salue les restrictions sanitaires mises en place par le Conseil fédéral dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Il n'a cependant aucune compréhension pour l’hésitation de ce dernier en ce qui concerne les mesures de compensation économiques urgentes et appropriées pour assurer la survie des PME touchées par la crise. Le ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre des finances Ueli Maurer, ainsi que les partis bourgeois, qui ont jusqu'à présent abandonné de manière éhontée les petites entreprises, doivent maintenant prendre leurs responsabilités. Continuer
21.10.2020
Avant la crise du coronavirus, d'innombrables ménages souffraient déjà des primes d'assurance-maladie élevées qui ont pratiquement explosé au cours des 20 dernières années par rapport aux salaires et aux rentes. Il faut se féliciter que le Conseil fédéral reconnaisse la nécessité d'agir. Cependant, le contre-projet soumis aujourd'hui à consultation au sujet de l'initiative d'allègement des primes du PS Suisse n'est pas assez ambitieux. Les préoccupations de l'initiative sont donc plus que jamais d'actualité. Continuer
22.09.2020
Au cours des 20 dernières années, les primes d’assurance-maladie ont explosé par rapport aux salaires et aux retraites. Le seuil de la douleur est atteint depuis longtemps pour de nombreux/euses assuré-e-s, et pas seulement depuis la crise du coronavirus. Dans ce contexte, le niveau des primes atteint aujourd’hui suite à l’annonce d’augmentation pour 2021 est intenable. Les propositions de l’initiative d’allègement des primes sont plus que jamais d’actualité. Continuer
19.09.2020
Toutes les catégories de la population doivent être pleinement informées en matière de santé. En Suisse, il existe des lacunes à cet égard, notamment chez les migrant-e-s. C’est pourquoi le PS Migrant-e-s a adopté un plan d’action coronavirus lors de sa Conférence annuelle à Berne. Ce plan demande de fournir des informations et conseils à la population migrante dans les différentes langues maternelles de celle-ci. Continuer
28.08.2020
La CSSS-N a corrigé le tir concernant le contre-projet indirect à l’initiative pour des soins infirmiers forts. Grâce notamment au travail de la délégation socialiste, l’autonomie du personnel soignant et l’encouragement des filières de formation par les cantons, supprimés du projet par le Conseil des États en juin, sont finalement maintenus. Continuer
27.05.2020
Le PS Suisse se réjouit de l’assouplissement des mesures liées à la crise du coronavirus, annoncé aujourd’hui par le Conseil fédéral. À juste titre, le peuple suisse doit jouir à nouveau de plus de libertés. Dans cette nouvelle phase, le traçage de proximité et le respect des règles de distanciation sociale et d’hygiène sont essentiels pour limiter la propagation du virus. Le PS Suisse appelle la population à faire preuve de solidarité au travers de la nouvelle application SwissCovid afin de minimiser le risque d’une nouvelle flambée de pandémie. Continuer

Pages