01.12.2017
Le PS est très critique quant à la Loi sur le CO2 que le Conseil fédéral a présentée aujourd’hui ; pour le Groupe socialiste aux Chambres fédérales, le texte est clairement insuffisant. Le PS s’en tient à son exigence de réduction des émissions de CO2 de 60 % et ce, pour l’essentiel à l’intérieur de nos frontières. La Suisse doit aussi se fixer un objectif de 0 % d’émission de CO2 sur le long terme. Aux côtés des nécessaires réductions de la pollution produite par le trafic routier et aérien et la rénovation énergétique des bâtiments, le secteur de la finance doit lui aussi prendre sa part de l’effort commun : les investissements, depuis la Suisse, qui se chiffrent en milliards, ne doivent plus être dirigés dans des branches de l’économie qui sont nocives envers le climat. Continuer
07.06.2017
Le Conseil des États a adopté aujourd’hui la ratification de l’Accord de Paris sur le climat. Cette décision doit être saluée ! La protection du climat ne peut être abandonnée, si l’on entend laisser en héritage aux générations futures un environnement viable. La Suisse assume donc ses responsabilités en matière de protection climatique, et ce malgré la politique totalement aberrante menée par le président Trump (et partagée par l’UDC). Continuer
26.11.2015
Le mandat de négociation de la délégation suisse pour la Conférence de Paris sur le changement climatique est minimaliste. Une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici à 2030 ne suffit pas, notamment parce que le Conseil fédéral veut réaliser des économies par l’intermédiaire de projets menés à l’étranger. Même les garanties financières de CHF 100 millions données jusqu’à présent au Fonds vert pour le climat ne contribuent pas dans une mesure suffisante à l’objectif global de limitation du réchauffement climatique à 2 degrés, comme le prévoit également la loi sur le CO2. Continuer
Un environnement sain est indispensable à la vie. Nous devons également nous en inquiéter pour les générations futures. La politique énergétique actuelle permet à des multinationales d’engranger de grandes fortunes. Continuer