22.09.2016
La majorité de droite au parlement politise contre la majorité de la population. Aujourd’hui, elle a décidé d’octroyer une remise de peine aux entreprises qui accumulent du retard dans le paiement de leurs impôts anticipés. Coûts pour la collectivité : 600 millions. De plus, elle a accepté une motion du PDC pour une impunité générale des fraudeurs fiscaux. Enfin, la réforme de la taxe sur la valeur ajoutée prévue la semaine prochaine risque de creuser un trou d’un milliard supplémentaire. Continuer
12.09.2016
Le référendum contre la troisième réforme de l’imposition des entreprise touche à sa fin : une large alliance constituée du PS, des Verts, de la JS, des Jeunes Verts, de SolidaritéS, du PST-POP, de l’Union syndicale suisse (USS), d’Unia, du SEV, de Syndicom, du SSP, de l’APC, du SIT, et d’Attac a récolté jusqu’ici (presqu’un mois avant le délai de fin de récolte) plus 60'000 signatures. Une bonne partie de la RIE III n’est pas transparente, voire délibérément opaque, mais une chose est claire : les conséquences financières sont gigantesques. Grâce au référendum, les votant-e-s pourront se prononcer sur cette arnaque faite aux salarié-e-s et à la classe moyenne. Continuer
24.08.2016
Le 17 février dernier, le PS Suisse appelait à mettre un terme aux coupes purement idéologiques. Il rappelait alors que, au cours des « dix dernières années, les excédents cumulés pour la Confédération s’élèvent à 22,9 milliards de francs, alors que les budgets prévoyaient dans le même temps un manco de 1,9 milliard ». L’exercice 2016 ne semble pas déroger à ce qui est malheureusement devenu une règle : 1,7 milliard de francs d’excédents (soit 2,2 milliards de plus que le budget) sont aujourd’hui estimés, alors que la majorité bourgeoise s’efforce de faire passer un programme d’austérité 2017-2019 d’un milliard de francs par an. Continuer
29.06.2016
Ueli Maurer annonce une nouvelle réduction des prestations publiques. « Les cadeaux de plusieurs milliards offerts par la droite aux actionnaires et aux grandes entreprises, aux riches paysans, à l’armée et au lobby routier depuis les élections 2015, se manifestent sous la forme de programmes d’austérité », affirme le conseiller national (NE) Jacques-André Maire. Dans cette situation, les pertes de plusieurs milliards engendrées par la majorité de droite et sa troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) sont d’autant plus irresponsables. Continuer
28.06.2016 | Comité référendaire RIE III
C’est par une action symbolique sur la place fédérale et une conférence de presse que le référendum contre la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III) a été officiellement lancé. Le référendum est une nécessité, les partis de droite ayant largement franchi les limites de l’acceptable, en devenant les chantres de nouveaux privilèges et niches fiscales en faveur des entreprises et des grands actionnaires. Les pertes se chiffrent, au minimum, à 1,3 milliard de francs annuels pour la seule Confédération. Il faut naturellement y ajouter les pertes supplémentaires, également chiffrées en milliards, que subiront les cantons, les villes et les communes. Continuer
24.06.2016
La Suisse pourrait connaître un effondrement économique suite au Brexit, si le franc suisse devait à nouveau être fortement sollicité comme valeur refuge et donc, être surévalué de manière durable. L’instabilité de la livre pousse la BNS à intervenir de manière massive, afin de maintenir un cours acceptable pour le franc suisse. Etant donné que des milliers d’emplois dépendent directement d’un cours stable du franc, le PS renouvelle sa demande de réintroduire un taux-plancher, orienté vers un panier de monnaies. Continuer
22.06.2016
La majorité de droite a décidé de poursuivre sa politique de cadeaux fiscaux. La dernière plaisanterie de mauvais goût de la Commission de l’économie du Conseil national (CER-N) revient à se passer de 2,3 milliards de francs annuels, en supprimant l’impôt sur le droit de timbre, complétée par une amnistie générale pour les fraudeurs fiscaux. Ainsi, la question peut être posée : qui paiera encore des impôts dans ce pays, en dehors des travailleuses et travailleurs, qui eux sont taxés sur chaque franc péniblement gagné ? Continuer
14.06.2016
Le PS lance le référendum contre la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III). La majorité de droite du parlement a franchi toutes les limites de l’acceptable : milliards de pertes fiscales et nouveaux privilèges pour les grandes entreprises et actionnaires, avec une facture adressée directement aux contribuables. C’est pourquoi la décision doit maintenant être prise par les personnes directement concernées au travers des urnes, afin de définir si la population est prête à régler une facture se chiffrant en milliards. Continuer
06.06.2016
Le Conseil des Etats n’est pas entré en matière aujourd’hui sur l’extension des horaires d’ouverture des magasins. Cette proposition antisociale et anti-fédérale est ainsi définitivement écartée. Pour Christian Levrat, président du PS Suisse, « c’est un grand succès pour le PS et les syndicats, mais c’est surtout une victoire pour tous les travailleurs concernés. La menace du référendum a ainsi démontré toute son efficacité ». Continuer
25.05.2016
Le ministre des finances, Ueli Maurer, a prévu jusqu’à un milliard de francs de nouvelles coupes dans les dépenses par année, d’ici à 2019. Cela démontre bien qu’il n’existe plus aucune marge de manœuvre au vu des cadeaux fiscaux et autres services offerts à la clientèle des partis de droite. Les 7 milliards de francs de dépenses supplémentaires ou de pertes de rentrées, tels que décidés par la majorité de droite depuis le début de la législature, doivent clairement être réduits, si l’on entend éviter que les finances publiques ne se retrouvent dans une situation critique. Continuer

Pages