13.11.2018
La Commission de l'économie et des redevances du Conseil national (CER-N) souhaite suspendre la Convention contre la double imposition conclue entre la Suisse et l'Arabie saoudite. Le signal diplomatique envoyé par cette démarche est très clair. Dans le contexte de l'assassinat de Jamal Khashoggi et de la guerre que mène l'Arabie saoudite contre la population civile du Yémen, la Suisse ne peut pas se contenter de traiter cela comme simple point à l'ordre du jour, mais elle doit surveiller ses relations avec ce pays et élaborer une stratégie cohérente. Continuer
09.11.2018
Malgré des excédents qui se chiffrent en milliards au niveau fédéral, la majorité de droite s'en tient à son idéologie du démantèlement de l'État. Pour eux, le budget fédéral est un réservoir de cadeaux pour leur clientèle et le bien commun est négligé. Le PS exige que les fonds disponibles soient enfin utilisés de manière productive au profit de la population. Continuer
25.09.2018
Johann Schneider-Ammann a annoncé aujourd'hui sa démission du Conseil fédéral pour la fin de l'année. Le PS le remercie pour son engagement au service de notre pays. Au cours de son mandat de huit ans, le conseiller fédéral en charge de l'économie, de la formation et de la recherche a toujours défendu la formation professionnelle suisse ainsi que le système de formation dual. Ce faisant, il a contribué à ce que ce dernier soit aujourd'hui considéré internationalement comme un modèle. Il a également travaillé pour les universités et les intérêts de la place économique suisse, y compris à l'étranger en tant que chef de la délégation. Continuer
21.08.2018
La Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil des États (CSSS-E) exige un congé paternité de deux semaines qui n'affecte pas le congé de maternité existant. Ce faisant, elle soutient un contre-projet à l'initiative populaire pour un congé paternité, qui prévoit un congé de quatre semaines. Le PS Suisse considère la décision de la CSSS-E comme un pas dans la bonne direction, tout en soutenant clairement les exigences de l'initiative. Continuer
14.08.2018
Jusqu’à présent, la commission de l’économie du Conseil national (CER-N) a reçu favorablement le compromis du Conseil des États sur le projet fiscal 17. Le PS réitère son soutien à ce compromis qui compense les pertes fiscales à hauteur de deux milliards de francs en faveur de l’AVS. Il critique néanmoins le fait que les compensations financières ne soient pas améliorées. La victoire contre la RIE III montre clairement que les votant-e-s souhaitent voir les compensations financières être payées par ceux qui profiteront de cette réforme. Continuer
10.08.2018
La mondialisation et la numérisation modifient rapidement l’économie mondiale, et le réchauffement climatique impose de sortir urgemment du dilemme de la croissance. Afin de relever les grands défis économiques de notre époque, le PS exige un changement de paradigme. Dans le projet du nouveau concept économique, qui sera discuté et adopté lors du Congrès du PS Suisse de décembre, le parti présente ses idées de réforme pour les dix prochaines années. Continuer
08.08.2018
Les deux conseillers fédéraux du PLR, Johann Schneider-Ammann et Ignazio Cassis, remettent en question la protection salariale suisse dans le débat sur l’accord-cadre institutionnel avec l’Union européenne. Ce faisant, ils violent le mandat de négociation du Conseil fédéral et franchissent les « lignes rouges » évoquées. Le PS Suisse soutient donc pleinement la décision des syndicats de se retirer des discussions menées avec les partenaires sociaux sur les mesures d’accompagnement. Continuer
29.06.2018
La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) a plaidé en faveur du projet fiscal 17. Dans la CER-N, le PS a soutenu le compromis adopté par le Conseil des États. Le PF 17 engendrerait encore des déficits fiscaux élevés et atteint donc la ligne rouge tolérable que le PS pourrait soutenir. Si la Commission devait décider de modifier cette proposition, le PS retirerait son soutien. Continuer
19.06.2018
La majorité bourgeoise de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil des États (CER-E) a décidé aujourd’hui, en acceptant les initiatives parlementaires de Konrad Graber et Karin Keller-Suter, d’assouplir brutalement la protection des travailleurs. Les horaires de travail des employés exerçant une « fonction suppérieure » ou pour « les spécialistes disposant d’une autonomie comparable », devraient devenir beaucoup plus flexibles. Pour ces personnes, travailler le dimanche n’exigerait plus d’autorisation spéciale. Ces règlements visent à priver les employé-e-s de tout droit de défense face aux heures supplémentaires, et contredisent clairement les accords de partenariat social concernant la flexibilité des horaires de travail. Continuer
07.06.2018
Le Conseil des États a clairement accepté la proposition de la Commission de l'économie et des redevances (CER-E) par 34 voix contre 5. Il fait un pas supplémentaire dans le compromis de PF 17 et du financement complémentaire de l'AVS. Le PF 17 apporte quelques améliorations par rapport au statu quo. Néanmoins, avec le rejet des minorités déposées par le PS, le Conseil des Etats n'a pas réussi à trouver un compromis suffisant pour combler l’entier des abyssales pertes fiscales engendrées par la RIE II. Le Conseil national doit donc corriger le tir. Continuer

Pages