Quiconque travaille à plein temps doit pouvoir gagner décemment sa vie. Par conséquent, il faut introduire un salaire minimum et des rémunérations équitables, selon le principe «à travail égal, salaire égal». Nous sommes convaincus que l’économie doit être au service des gens et non l’inverse. La crise financière globale a démontré qu’il n’était plus possible de laisser les marchés financiers et leurs acteurs libres de toute contrainte. Pour sa part, la Suisse doit absolument abandonner sa politique favorable à l’évasion fiscale. Ce n’est qu’en introduisant une stratégie basée sur l’argent propre et en interdisant définitivement aux banques d’abriter des montants issus de fraudes, que la place financière suisse pourra s’assurer un avenir prometteur.

Consultations